vendredi 22 mars 2019

A quand la lune de Pâques ?

Cette année, la pleine lune de printemps que vous observez est en contradiction avec le comput ecclésiastique. Les Milésiens vous disent comment s'y retrouver.


Google vous a annoncé l'équinoxe de printemps dès le 20 mars soit le 29 tertème, l'avant-dernier jour du mois. Perplexe, vous doutez du calendrier milésien: les saisons ne commencent-elles pas le 1er de certains mois ? Et d'ailleurs, le solstice d'hiver n'est-il pas tombé le 1er unème? En réalité, vous ne l'aviez pas remarqué avant de connaître le calendrier milésien, mais les saisons n'ont pas la même durée. Cet article explique la raison. Avec le calendrier milésien, plus précis que le calendrier grégorien, vous prenez conscience de ces dissymétries.

Mais vous n'êtes pas au bout de vos surprises. Ce 30 tertème, 21 mars grégorien, a lieu la pleine lune. Les éphémérides de votre calendrier en ligne vous l'annoncent pour 2 heures 43, soit 1 h 43 UTC ce jour-là. Même l'horloge milésienne vous montre la pleine lune moyenne se produire le 30 tertème. Selon la définition du concile de Nicée, Pâques doit tomber le dimanche qui suit, donc le 3 quartème (24 mars). Mais tous les calendriers vous annoncent Pâques le 21 avril, soit le 30 quartème. Que devons-nous comprendre?

C'est Denys le Petit qui a fixé les règles de calcul de Pâques au 6e siècle. Ces règles n'ont été que faiblement modifiées par les astronomes du calendrier grégorien. Au 6e siècle, on ne disposait pas des moyens de calculs d'aujourd'hui. Le calcul de la date de Pâques ne fait intervenir que des opérations de congruence en nombres entiers, alors que la période de la lune est de 29,53 jours environ. Cette méthode assimile l'année du calendrier à une année de 365,25 jours, et lisse ainsi le décalage des années bissextiles et communes. La relative simplicité de la méthode (voir cette page) a pour prix sa faible précision. Il arrive  donc certaines années, comme 2019, que la lune vraie contredise la lune de comput. La pleine lune de comput est réputée tomber le 28 quartème, soit le 18 avril. La pleine lune de comput précédente tombe le 29 tertème ou 20 mars, la veille du 21. Et Pâques se retrouve reportée d'un mois.

Pour autant, grâce à la robustesse du comput, Pâques sera célébrée le même jour dans toutes les églises ayant admis la réforme grégorienne. Les besoins du rite prennent le pas sur l'observation. L'intérêt des calendriers algorithmiques est de fixer de manière indiscutable les événements collectifs. Quitte à contredire l'observation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire