dimanche 20 janvier 2019

Déjà un mois


Le début de l'année milésienne, c'était il y a un mois. Où en est maintenant la Terre ?

L'année milésienne a commencé avant toutes les fêtes "de fin d'année" que les Milésiens appellent plutôt les fêtes de début d'année, celles qui suivent le solstice d'hiver. Nous avons ainsi eu droit à Noël le 5 unème, puis le réveillon, ou nouvel an grégorien, juste une semaine plus tard. Après une frénésie d'achats et le lancement des soldes, cette fin d'unème annonce la proche fin des dernières démarques. Nous sommes au point symétrique du Black Friday...

Les Milésiens ont appris les chiffres clés de la nouvelle année milésienne: le clavedi (jeudi) et l'épacte (12,5). Ils n'ont donc pas été surpris de voir Noël arriver le mardi, 5e jour après jeudi. Ils savent que le 1er jour de l'année grégorienne est aussi le mardi. La plupart des utilisateurs du calendrier grégorien s'appuient sur le jour de semaine du 1er janvier pour anticiper la physionomie de l'année. S'ils font ainsi, ils auront des déceptions l'année prochaine, qui est une année bissextile. Le 1er janvier 2020 sera un mercredi, mais pourtant, à partir du 1er mars 2020, toutes les dates seront décalées de deux jours de semaine par rapport à 2019. Mais n'anticipons pas...

Avec une épacte de 12,5, l'année avait pratiquement commencé par une pleine lune. Comme je l'avais écrit, c'était le moment idéal pour l'abdication de l'Empereur du Japon. Mais la Diète japonaise en a décidé autrement: c'est le 30 avril, une date tout à fait quelconque, que Sa Majesté Aki Hito quittera le trône impérial. En ce début du second mois solaire, nous sommes encore une fois tout prêt de la pleine lune, et d'ailleurs cette nuit l'Amérique et une bonne partie de l'Europe pourront admirer une belle éclipse totale de lune, sous réserve de la couverture nuageuse. L'horloge milésienne indique bien qu'une éclipse est probable. 

Le prochain événement calendaire majeur est le nouvel an chinois (ou Têt), à la nouvelle lune de secondème. On atteint l'âge de 29,5 le 16 ou le 17 secondème. Les autorités chinoises, qui regardent la lune vraie à partir de Pékin et non de Greenwich, ont décidé que ce serait le 5 février, soit le 17 secondème. En revanche, le mercredi des Cendres, qui a toujours lieu près d'une nouvelle lune, attendra tertème cette année. 

Paris enregistre désormais des températures négatives, bien inférieures à celles du 1er douzème, où pourtant le jour a pratiquement la même durée qu'aujourd'hui. Bien que nous ayons gagné une quarantaine de minutes de jour depuis le début du mois, l'hémisphère nord continue de se refroidir. Ce n'est que dans un mois, vers le 1er tertème, que les océans atteindront leur minimum de température au nord. Tertème verra le début de leur réchauffement. 

La période actuelle reste déprimante le matin. Certes la durée du jour augmente, mais essentiellement par le soir. C'est en effet en ce moment que le midi vrai avance le plus rapidement par rapport au midi moyen qu'indiquent nos montres. Au début du mois d'unème, l'heure de lever du soleil continuait d'avancer. Ouf c'est désormais fini.

Que le nouveau mois vous soit propice.

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire