dimanche 19 février 2017

31 secondème, deux tiers de l'hiver passé, les océans du nord au plus froid.

Au 31 2m commence le dernier tiers de l'hiver. La promesse de la fête du solstice se vérifie: deux heures de jour ont été gagnées depuis les nuits les plus longues, dont une heure vingt rien que le mois de secondème. Nous allons à nouveau gagner deux heures dans le seul mois de tertème. Cette entrée dans le troisième mois constitue un jalon climatique: les eaux océaniques de l'hémisphère nord sont globalement les plus froides actuellement, elles commencent désormais à se réchauffer pour attendre leur plus chaud à la fin d'octème.

Ce jour, le premier 31 de l'année, est celui où l'aiguille des quantièmes passe au plus haut. En cette fin de bimestre, l'âge de la lune a augmenté de 2 jours par rapport à l'épacte de l'année: la lune moyenne est au 23e jour, elle vient de passer le dernier quartier. Quant au jour de semaine, il a au contraire diminué de 2 par rapport au dies illa de 2017, qui est mardi. Nous sommes bien dimanche 31 secondème, 2 jours avant mardi.










Ce jour est aussi celui pris en exemple dans l'ouvrage L'Heure milésienne ainsi que sur le site pour expliquer comment estimer la longueur diurne. Et revoilà le cadran des saisons pour expliquer cette idée. L'échelle verticale donne la durée diurne à la latitude de Paris: au minimum 8h30, au maximum 16h. L'échelle horizontale donne le nombre de minutes de lumière gagnées ou perdues chaque jour. En projetant l'extrémité de l'aiguille des mois sur chaque échelle, on trouve ces éléments pour aujourd'hui: 10h de lumière, et 3mn 30 de lumière à gagner, à répartir entre le matin et le soir. Cela ne donne pas tout à fait les valeurs que calculent les astronomes, mais cela suffit largement à la plupart de nos besoins: estimer si les enfants voient le jour en allant à l'école, si le cocktail peut se faire dans le jardin, etc.

Mais nous venons de trouver une caractéristique supplémentaire à cette entrée dans le mois de tertème: c'est le moment où la température des océans de l'hémisphère boréal est la plus basse. Ce constat se fonde sur les données de température de surface océaniques collectées par le National Oceanic and Atmospheric Administration des Etats-Unis. Une nouvelle page du site décrit ces mesures et illustre l'oscillation de la température des océans avec une vidéo.

Les anciens Romains avaient donc été sages de choisir comme premier mois de l'année le mois de mars, le premier mois lunaire où l'on pouvait faire la guerre. En effet, la durée du jour a suffisamment repris ces droits, et l'environnement commence à se réchauffer ! Dans seulement deux mois, vous quitterez le manteau qui vous protège depuis trois ou  quatre mois. Encore un peu de patience.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire