dimanche 21 octobre 2018

31 décème: jours encore beaux, mais bien plus courts

Prévoir la belle météorologie parisienne du mois de décème qui se termine est hasardeux. Prévoir la longueur des jours est en revanche aisé, à l'aide du calendrier milésien.

Le premier mois de cet automne nous a servi un temps d'été indien. Les sorties en plein air sont encore possibles, et les chauffages d'immeuble n'ont pas démarré. Certes anticiper le temps météorologique est difficile. En revanche la maîtrise du temps qui s'écoule permet de connaître la longueur du jour, même approximative. Ce mois milésien, nous avons encore perdu 3 douzièmes de la différence entre le jour le plus court et le plus long, soit 3 fois 40 minutes, deux heures. Le jour dure 10 heures. Désolé de vous le rappeler, vous ne pouvez faire cette estimation avec les mois du calendrier grégorien.

Par ailleurs, c'est ces jours-ci que le midi vrai arrive le plus en avance par rapport au midi moyen: pratiquement 15 minutes d'avance ! Si l'on ajoute les 9 minutes d'avance du méridien de Paris sur celui de Greenwich, et compte tenu de l'heure d'été, cela place le midi vrai à 13 heures 36 à Paris. C'est d'ailleurs parce que le midi vrai arrive tôt actuellement que la décision a été prise, il y a plusieurs années, de retarder à fin octobre le retour à l'heure d'hiver. Il se dit, ces temps-ci, que l'alternance entre heure d'hiver et heure d'été va cesser. Si l'on doit garder l'heure d'été actuelle pendant toute l'année, on peut dire que nous sommes incités à chercher midi à quatorze heures.

Si le ciel reste dégagé les prochains jours, et si vous êtes à Paris, allez voir le passage du soleil à la méridienne de Saint Sulpice, et montrez-le à vos enfants. Le passage peut être observé sur la partie de la méridienne située à gauche de l'autel, au nord de la nef. Référez-vous à mon article de l'année dernière pour en savoir plus. 

Bonne vacances. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire