jeudi 20 octobre 2016

Aménager la date de Noël ?

Une semaine sépare Noël du nouvel an grégorien. Or, à l'origine, Noël correspond au solstice d'hiver. Noël ne devrait-il pas être le nouvel an milésien ?


Les vacances d'automne commencent ce jeudi 30 décème. Oh pardon, même l'Education Nationale les appellent vacances de Toussaint, alors que l'expression "vacances de Pâques" a été prohibé il y a déjà de nombreuses années, au nom de la laïcité. Bref. Il y a déjà quelques jours, Les Echos et Libération nous expliquaient le choix bizarre de placer ces vacances de jeudi à jeudi. J'en retiens que comme Noël tombe un dimanche, et comme il faut que les petits écoliers puissent faire du ski pendant les vacances de printemps, le ministère a choisi de faire commencer les vacances de Noël dès le 27 douzème (17 décembre). En général, les vacances de Noël sont la quinzaine qui contient les 7 jours de Noël au jour de l'an, cette année est un rare cas où un choix était possible. 

A mon avis, Noël et le jour de l'an devraient être le même jour, le jour du solstice d'hiver. Cela donnerait plus de latitude pour placer les congés d'hiver. Si Jules César avait pu vaincre les réticences des Romains, c'est au solstice d'hiver qu'il aurait fait commencer son nouveau mois de janvier. Mais il l'a fait commencer à la première nouvelle lune suivant le solstice, en 45 av. J.-C. Ultérieurement, les Romains fixèrent au 25 décembre la fête de Sol Invictus (soleil invaincu), fête du solstice. La chrétienté a recyclé cette fête en celle de la Nativité.

Le calendrier milésien rapprocherait fortement Noël du nouvel an, puisque Noël tombe le 5 unème (parfois le 4). Mais à mon avis la vraie date pour Noël, c'est le 1er unème, jour du solstice réel, ou à la rigueur le 3 unème, anniversaire du 25 décembre de l'an 0 (ou 1 av. J.-C.), comme je m'en suis expliqué cet article.

Je reconnais qu'il sera difficile de placer Noël au premier de l'an, car nous perdrions un jour de congé...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire