samedi 2 janvier 2016

La Terre passe au périhélie (12 unème)

Chaque année, la Terre passe au plus près du Soleil vers le 12 unème. L'ellipse de la trajectoire terrestre explique les différences de durée des saisons.


C'est à 22 h 48 mn 45 s UTC (soit une heure plus tard en heure légale) que la Terre passe au périhélie, c'est-à-dire au point où elle est le plus proche du Soleil. En ce moment, cet événement a lieu chaque année entre le 12 et le 15 unème. Cette variabilité importante est due au fait que le point géométrique qui suit la trajectoire en ellipse autour du Soleil est le centre de gravité du système Terre-Lune, lequel n'est pas confondu avec le centre de la Terre. Le centre du globe terrestre oscille à quelque distance de ce centre de gravité. Le moment où le globe terrestre est le plus proche du soleil peut arriver plusieurs heures avant ou après le moment où le centre de gravité du système Terre-Lune passe par l'extrémité du grand axe de l'ellipse la plus proche du Soleil.

Variation de la durée de saisons au cours des siècles (IMCCE)
De plus, la date de passage au périhélie retarde progressivement par rapport à l'année tropique. C'est un effet notamment de la précession des équinoxes, c'est à dire du mouvement de l'axe de rotation terrestre. Comme l'axe légèrement incliné d'une toupie, l'axe de rotation décrit un cône, dont le tour complet est accompli en environ 26 000 ans. Et l'ellipse qui constitue la trajectoire de la Terre autour du Soleil se déplace elle-même, avec une période de plus de 100 000 ans.

Bref, le passage du périhélie a eu lieu au même moment que le solstice d'hiver autour de l'année 1248. A cette époque, automne et hiver d'une part, printemps et été de l'autre, avaient la même durée. Cette année 2016, l'hiver durera presque 89 jours, le printemps 92 jours 18h, l'été 93 jours et presque 16h, l'automne 89 jours 20h. Le graphique dû à l'IMCCE nous donne l'évolution des durées des saisons. Actuellement, nous ne sommes pas trop mal lotis. Mais l'évolution de ces durées est une des causes possibles d'importants changements climatiques. D'où l'intérêt de bien les connaitre pour mieux les maîtriser.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire