jeudi 26 juillet 2018

Une très belle éclipse de lune le 6 octème 2018


La lune lors d'une éclipse pénombrale

L'horloge milésienne vous permet de détecter l'éclipse lunaire du 6 octème (27 juillet) 2018 en soirée. Renseignements pris, cette éclipse sera la plus longue du 21e siècle. Ne manquez pas ce spectacle grandiose.

Comme je l'ai indiqué à d'autres occasions, l'horloge milésienne ne se contente pas de vous donner une vision explicite de l'avancement des saisons. Elle vous donne aussi des informations sur les cycles lunaires. Vous pouvez ainsi anticiper les éclipses, et notamment les éclipses de lune.

Rappelons que l'éclipse de soleil résulte du passage de la Lune entre le Soleil et la Terre. Elle ne peut arriver que lors d'une nouvelle lune, et à condition que cette nouvelle lune ait lieu près d'un des nœuds de l'orbite lunaire. Les nœuds sont en effet les points où l'orbite lunaire traverse le plan de l'écliptique, plan de l'orbite terrestre autour du Soleil. Vu de la Terre, le disque lunaire est à peu près aussi grand que le disque solaire. Dans des circonstances favorables, la lune se superpose exactement au soleil, et l'obscurité nocturne se produit en plein jour. Toutefois, la Lune étant beaucoup plus petite que le Soleil, cette superposition exacte ne peut être observée sur Terre que dans une bande étroite de quelques centaines de kilomètres. En chaque point, l'occultation ne dure que huit minutes au maximum. En bordure de cette bande, on ne peut observer, avec de puissantes lunettes protectrices, que le recouvrement partiel du disque solaire. La diminution de lumière solaire peut passer inaperçue. 

L'éclipse de lune, elle, ne se produit qu'à la pleine lune, lorsque l'astre lunaire est proche d'un de ses nœuds. Cette fois, c'est une partie de la Lune, voire la Lune entière, qui se retrouve dans l'ombre portée de la Terre. Le disque blanc de la lune est échancré par cette ombre, et peut même être totalement recouvert, si l'éclipse est totale. Contrairement à l'éclipse de soleil, tous les Terriens pour qui la pleine lune devait être visible voient le même spectacle. 

Comme la machine d'Anticythère qu'utilisaient probablement les astronomes du deuxième ou du premier siècle avant J.-C., l'horloge milésienne permet de détecter qu'une éclipse est possible lors de certaines nouvelles lunes ou certaines pleines lunes. Il faut pour cela que la hauteur de lune, qui oscille entre -5° et +5°, soit proche de 0. Une éclipse de soleil est possible si la hauteur de lune moyenne est comprise entre -1° et +1°. Malheureusement cette information n'indique pas où sera l'étroite bande de visibilité de l'éclipse. Ainsi, le 22 septème (13 juillet) 2018, à la nouvelle lune moyenne de 5 heures (françaises), l'horloge milésienne indiquait une hauteur de lune de -0,711°. Une éclipse solaire était donc possible. En pratique, cette éclipse a bien eu lieu, mais elle ne pouvait être observée que de d'une zone située entre l'extrême sud de l'Australie et l'Antarctique. 

Indications de l'horloge milésienne
pour le 6 8m (27/07) 2018 à 23 heures à Paris
Dès le 6 octème (27 juillet) 2018, soit deux semaines après l'éclipse précédente, on détecte une situation de possible éclipse lunaire: la hauteur de lune est -0,606°, or une éclipse lunaire est possible entre -1,6° et +1,6°. Les observatoires internationaux, et notamment le remarquable référentiel d'éclipses de la NASA, nous révèlent que cette éclipse sera la plus longue du siècle. Le disque lunaire entrera à 21 h 30 (heure légale française) dans la zone d'ombre, pour n'en sortir qu'à 23 h 13, soit 1 h 43 plus tard. La lune passera au milieu de cette zone d'ombre à 22 h 22. Dans cette zone d'ombre, la lune prend une couleur rouge orangée, reflétant la lumière diffusée par l'atmosphère terrestre.

Comment, me direz-vous, peut-on anticiper les dates de nouvelle et de pleine lune ? C'est assez naturel pour les Milésiens: l'épacte milésienne ayant pour valeur 2 en 2018, l'âge de la lune la veille du 1er octème 2018 est de 8,5: rappelons qu'il faut ajouter 2 à l'âge lunaire pour chaque bimestre achevé de l'année, et 0,5 pour le mois supplémentaire. La pleine lune correspond à l'âge 14,8, soit 8,5 + 6,3. 6,3 correspond au 6 octème, 3/10 de jour après 12 h, soit le 6 octème dans la soirée. Après cela on tâtonne pour trouver l'âge lunaire de 14,77, qui correspond à la pleine lune moyenne. A 23 heures (de Paris), on obtient un résultat satisfaisant.

Même si vous ne maîtrisez pas ce calcul mental, prenez rendez-vous avec la lune pour aller voir ce remarquable spectacle! Vendredi 6 octème (27 juillet) 2018, à partir du coucher du soleil (qui sera le lever de lune), par exemple au parc André Citroën à Paris, ou sur la butte Montmartre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire