vendredi 22 juin 2018

Anniversaire du Pendule de Foucault

Le soir du 1er septème 2018 est le 34e anniversaire de la scène centrale du célèbre roman d'Umberto Eco, le Pendule de Foucault. Avec la même congruence des jours de semaines, ce que les Milésiens n'ont pas manqué de remarquer.



Casaubon, héros du Pendule de Foucault d'Umberto Eco, dit avoir passé la nuit du 22 au 23 juin 1984 dans le périscope du musée du Conservatoire des Arts et Métiers à Paris. Il se cache pour assister à la réunion de personnages nimbés de mystère, Comte de Saint-Germain, rosicruciens et émissaires des Templiers, venus arracher à un non-initié le secret qu'il prétend détenir. Ce non-initié, c'est Jacopo Belbo, ami de Casaubon et son collègue dans une maison d'édition milanaise. Le pendule de Foucault joue un rôle éminent dans cette scène centrale. 1984 a pour clavedi mercredi, comme 2018, souvenez-vous, ou consultez la page d'accueil de calendriermilesien.org. Dans ce passage où le roman narre des heures d'angoisse, les dates clés sont désignées en jours de semaine, non en quantième et en mois, ce qui rend le récit très vivant. Or depuis le 1er mars 2018 chaque jour de semaine désigne la même date qu'en cette année 1984.

Après cette invraisemblable nuit de sabbat, Casaubon erre dans Paris, puis finit par rejoindre l'Italie et la maison de famille de Belbo. Il précise que la nuit tombe, noire, la lune ne se levant qu'à peine avant l'aube. C'est en effet le cas en 1984. Avec une épacte milésienne de 16,5 comme on peut le trouver ici, l'âge de lune samedi 1er septème 1984 est de 16,5 + 7, soit 23,5.  Le lundi qui suit, la lune a deux jours de plus, 25,5 jours. Les Milésiens savent que le mois lunaire moyen fait 29,5 jours, que le dernier quartier est vers 22 jours. Comme le précise le narrateur, la lune de lundi 3 septème 1984 se lève aux dernières heures de la nuit. Contrairement à la semaine, le cycle lunaire de 2018 n'est pas celui de 1984. L'épacte est 2,0, le 1er septème l'âge est environ 7,0, c'est un premier quartier visible dès le soir. Au fait, pourrait-on faire ces évaluations en calendrier grégorien ? Le romancier a dû consulter des almanachs à l'époque où il a écrit son roman. Aujourd'hui il lui faudrait consulter des sites spécialisés en cycles lunaires, ou utiliser l'horloge milésienne pour rendre actuelle cette période.

Le livre Le Pendule de Foucault explique comment un secret garde toute sa valeur tant qu'il reste non divulgué. Le dévoiler, c'est lui faire perdre le pouvoir mystificateur, c'est enlever du pouvoir à celui qui prétend le détenir. Vais-je chercher à invalider cette thèse? Grâce au calendrier milésien, j'ai découvert un secret, ou plutôt un fait peu visible, mais porteur d'un enjeu de pouvoir, qui ne s'actualisera qu'à partir de 2025. Qui veut connaître ce fait peu visible? J'attends les demandes individuelles...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire