dimanche 5 novembre 2017

Nostalgie du milieu de l'automne

Moment critique où les jours sont déjà courts mais encore beaux, le milieu de l'automne inspire les poètes.

Il y a un an je vous invitais déjà à commémorer le milieu de l'automne (voir l'article). Nombreux sont les poètes à évoquer cette période de feuilles tombantes, de pluies et de premiers froids. Voyez comme le cadran milésien représente sobrement ce moment central, dernier jour de l'été indien quand il existe, entrée dans la période des jours courts, puisque nous n'avons pratiquement plus qu'une heure quotidienne de lumière à perdre avant le solstice. Cette année, ce moment est illuminée par une lune encore bien pleine.


Laissons Guillaume Apollinaire évoquer ce temps de déclin:

"Dans le brouillard s'en vont un paysan cagneux
Et son bœuf lentement dans le brouillard d'automne
Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux

Et s'en allant là-bas le paysan chantonne
Une chanson d'amour et d'infidélité
Qui parle d'une bague et d'un cœur que l'on brise.

Oh! l'automne a fait mourir l'été
Dans le brouillard s'en vont deux silhouettes grises."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire