mardi 4 juillet 2017

Les douze mois milésiens, d'après Octave-Louis Aubert

Alors que les classes se terminent, je propose aux enfants une poésie transposée pour les mois milésiens: Les douze mois, adaptation d'un poème original d'Octave-Louis Aubert (1870-1944). Première pièce d'un édifice nouveau en vue de construire la culture de calendrier des enfants de demain.



Les douze mois (milésiens)

Voici les douze mois,
Ils marchent trois à trois.
Avec son blanc chapeau de neige,
Unème mène le cortège,
Et Secondème au même rang
Est toutefois un peu plus grand.
Les suit Tertème un peu fantasque
Le nez mouillé par la bourrasque.

Voici les douze mois,
Ils marchent trois à trois.
Voyez Quartème qui s'avance,
Son bonnet de fleurs se balance.
Quintème joyeux le prend au bras,
Vêtu de rose et de lilas.
Sextème les tempes vermeilles,
A des cerises aux oreilles.

Voici les douze mois,
Ils marchent trois à trois.
Sur le chemin Septème trotte,
Il a du foin dans chaque botte.
Octème va coiffé de blé,
Et par la chaleur accablé.
Et Novème titube et joue
Avec des grappes sur la joue.

Voici les douze mois,
Ils marchent trois à trois.
Décème porte sur sa tête 
La pomme à cidre et la noisette.
Onzème dans ses maigres bras
Tient un tas de vieux échalas.
Et Douzème ferme la marche
Triste et froid comme un patriarche.

Salut aux douze mois,
Qui marchent trois à trois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire