samedi 15 octobre 2016

Dépasser le calendrier grégorien

A une époque où nous mesurons le temps à la nanoseconde près, et où l'évolution climatique est un enjeu mondial, pouvons-nous continuer de mesurer le temps de la Terre avec notre calendrier vieux de 2000 ans, aux mois inégaux, en décalage de phase par rapport aux solstices, et compliquant les calculs de conversion ? Chacun de nous peut-il faire promouvoir une intéressante proposition?


C'est bien aujourd'hui 25 décème 2016 l'anniversaire du calendrier grégorien, dont le premier jour a été le 15 octobre 1582 à Rome. La veille de ce 15 octobre était le 4 octobre 1582 du calendrier julien, soit le 24 décème 1582, veille du 25 décème.
Vous pouvez lire ici pourquoi ni le pontife suprême César ni le souverain pontife Grégoire XIII ne purent aménager de manière rationnel les mois communs aux calendriers qui portent leurs noms.

N’est-il pas temps de passer à un référentiel de mois utile à notre époque ? C’est là l’objectif du calendrier milésien : douze mois de trente ou trente et un jours régulièrement alternés ; le jour intercalaire renvoyé à la fin de l’année ; les saisons moyennes réglées sur le trimestre comme le midi moyen est réglé sur 12 heures à Greenwich ; des règles constantes pour les conversions avec les calendriers grégoriens, juliens et leurs dérivés comme le calendrier indien moderne et le calendrier copte ; le respect du cycle de la semaine, que le monde entier a adopté ; une notation universelle non ambiguë et laissant la possibilité à chaque langue d’inventer ses noms de mois ; des règles de congruence simples et constantes pour les calculs de jour de semaine, de lune moyenne et même de la date de Pâques canonique ; et enfin une proposition de règle d’intercalation permettant de réduire la dérive résiduelle du calendrier grégorien.


Amis scientifiques, mathématiciens, astronomes, géographes, climatologues, historiens, linguistes, pédagogues, et vous les honnêtes hommes et citoyens du monde, il est temps maintenant de vous saisir du calendrier milésien, de le promouvoir chacun à votre manière, de l’utiliser, de le critiquer, de le faire connaître. Comment pourrait-il être un jour promulgué si vous ne le soutenez pas ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire