dimanche 2 octobre 2016

Bonne année hébraïque et musulmane les 10 et 13 10m 2016

Les fêtes de nouvel an juifs et musulmans tombent le même jour cette année. De même, les deux prochaines années, ces débuts d'année tomberont presqu'en même temps. Explications.


A nos amis juifs, bonne année 5777 ! Le 1 Tishri, premier jour de cette nouvelle année, a commencé dimanche soir au coucher du soleil, pour durer jusque lundi 13 décème au coucher du soleil. Les festivités dureront également le lendemain mardi 2 Tishri.

A nos amis musulmans, bonne année lunaire 1438 ! Selon le calendrier algorithmique civil suivi par l'IMCCE, le 1 Mouharram tombe lundi 13 décème. Toutefois, la Grande Mosquée de Paris indique que le 1 Mouharram est dimanche 12 décème.

Dans ce document, l'observatoire de Paris explique cette coïncidence assez rare et précise quelles années elle peut se produire. Les deux prochaines années verront les deux fêtes se produire à la même nouvelle lune, à deux jours d'intervalle.

Précisons qu'en 2018, trois célébrations du nouvel an doivent se produire en trois jours: le nouvel an hébraïque le 20 novème, le nouvel an du calendrier copte le 21, enfin le nouvel an musulman le 22. Ces trois jours correspondent aux 10, 11 et 12 septembre.

Ce jour de l'an civil se nomme Roch Achana en hébreu et Raas Asana en arabe. Souhaitons que ces deux cultures se comprennent.

Notons aussi que Roch Ashana est considérée, dans la tradition rabbinique, comme le jour du jugement dernier. Or cette année, cette fête tombe justement lundi, le jour de semaine clé de l'année, celui que nous appelons dies illa à la suite de John Conway qui l'a baptisé doomsday (voir la page semaines sur le présent site).

N'y voyez aucun présage. Roch Ashana peut assez souvent tomber sur le dies illa, après tout il n'y a que sept jours dans la semaine, donc seulement sept possibilités pour le dies illa.

Bonnes fêtes de l'année à certains, bon nouveau mois lunaire aux autres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire